Jorel François

Édito :

Déforestation, désertification de l’Afrique et de l’Amazonie, dérèglements climatiques, contamination de la nappe phréatique, risque d’épuisement des ressources hydrauliques, ou à l’inverse : risque de la montée du niveau des mers, augmentation de la fréquence et de la violence des tempêtes, cyclones, tornades et ouragans… risques d’inondation, pollution de l’air, des océans; incendies/méga feux à répétition, dessèchement, épuisement, contamination des terres agricoles, diminution des représentants de certaines espèces, voire extinction d’espèces, émergence de nouvelles maladies probablement en lien avec cette dégradation de l’environnement…

Le constat est alarmant. L’alerte est pourtant donnée au moins depuis les années 1960, en passant par Paul VI, puis tout récemment au sommet de Rio en 1992, ou celui de Kyoto en 1997, la COP 21 en 2015, Laudato si…la même année…, et l’on semble continuer de faire pareil…pire, certains sont même encore dans le déni, et persistent dans leur refus délibéré de voir… Nous avons, en 2015 fait une journée d’études sur l’écologie au Centre Lacordaire.

Pour continuer de creuser cette problématique, nous proposons, cette année, après le triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité » de réfléchir sur les conditions de possibilité d’un environnement viable. Certains des éléments qui n’avaient pas pu être honorés du programme de l’année dernière pour les raisons que l’on sait sont aussi repris et  reconduits. Bienvenue à tous.

Fr. Jorel FRANÇOIS o.p.

Programme 2020-2021