Quand

24/03/2023    
18 h 30 min - 20 h 00 min

Type d’évènement

Marie-Philippe ROUSSEL (Docteur en philosophie)

En ce début du XXIe siècle, alors que l’indifférence face à Dieu progresse dans le monde occidental, un courant anglo-saxon, mené par plusieurs scientifiques, notamment Richard Dawkins, estime que la religion n’a pas tant le droit à la différence ou à l’indifférence qu’à être combattue. Un certain nombre de livres ont été publiés dans ce sens et ont ravivé un athéisme militant. Or, ce « nouvel athéisme » semble renouer avec les critiques positivistes du XIXe siècle où la science était déjà utilisée pour critiquer la religion. Dans ce cas, la question se pose de savoir s’il s’agit d’actualiser la critique par les nouvelles avancées ou les nouvelles sciences comme les sciences cognitives ou s’il agit d’une nouvelle façon d’aborder la connaissance qui serait contrainte de conclure à l’inexistence de Dieu et de promouvoir une spiritualité non religieuse. Nous chercherons à résoudre ce débat en passant en revue plusieurs livres emblématiques de ce courant, procédant à chaque fois par son exposition, sa critique et le dévoilement de la philosophie de la connaissance sous-adjacente.

Le séminaire se poursuivra le 31 mars 2023 de 18 h 30 à 20 h
20€/non adhérent 35€

En quoi le courant du nouvel athéisme est-il nouveau ? (séance 3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.